La Tesla Model S est avec nous depuis maintenant plusieurs années et elle n’est plus la voiture peu commune qui faisait détourner systématiquement les regards. Elle est presque devenue mondaine et passe désormais aussi inaperçue qu’une BMW Série 5.
En 2016, elle a eu droit à un petit relifting qui comprenait également un système de filtration de l’air digne d’un laboratoire bio-médical et des batteries qui peuvent être rechargées plus rapidement.
2001369095
Aujourd’hui Tesla nous a montré qu’ils pouvaient construire un 4×4 plus rapide au ¼ mile qu’une Dodge Challenger Hellcat et ils ont ont réussi à montrer qu’un véhicule électrique peut avoir une autonomie de 900km sur une seule charge (record réalisé en Belgique d’ailleurs), ils ont envoyé une voiture dans l’espace et ils sont sur le point de lancer leur familiale électrique abordable.
Cependant nous n’avions pas encore essayé de Tesla et maintenant que l’opportunité se présentait, nous n’avons pas hésité une seconde!

La première chose que l’on remarque, ou plutôt que l’on ne remarque pas c’est la voiture en elle-même. Il faut avouer que la Model S est une voiture très sobre et peut facilement passer inaperçue aux yeux de tous.
Une fois à l’intérieur c’est une toute autre histoire. Aucune voiture ne ressemble intérieurement à une Tesla. Elle se distingue comme LA marque de la nouvelle génération. Il n’y a pas de boutons ou du moins un strict minimum, uniquement un énorme iPad qui vous permet de tout contrôler ; de l’air conditionné jusqu’à l’ouverture et la fermeture de portes.

On peut sans aucun doute qualifier l’intérieur de luxueux quoiqu’un peu ennuyant si l’on prend le point de vue des sièges arrières. Même si les deux ports USB sont bienvenus, il n’y a pas grand chose pour vous distraire à l’arrière à part la vue de cet énorme écran de contrôle qui trône sur le tableau de bord.

€100 000 d’électrique, ça se conduit comment ?

Comme toute voiture électrique, le silence de la conduite est déstabilisant au premier abord. On s’y habitue un peu après, mais cela reste perturbant.
Après être passé au dessus du silence, on remarque que la Tesla est une voiture qui se conduit de manière très agréable.
3e730413816b52573cc027dacc8d7670
Deux choses surprennent chez la Model S : Le pilotage automatique et la tenue de route.

Le pilotage automatique ou semi automatique vous permet de laisser la voiture prendre contrôle des pédales et du volant. Grâce à de multiples caméras la voiture se repère sur la route et est sans doute plus au courant que vous de ce qu’il se passe autour de vous.

Une fois ce mode enclanché, vous vous sentez comme passager de votre propre voiture. Vous n’êtes pas aux commandes bien que vous soyez derrière le volant.
Il faut avouer que le  système est assez bluffant, la voiture reste parfaitement entre les bandes et se maintient à la distance souhaitée du véhicule à l’avant et le tout avec une conduite très souple et controlée.

Là où le doute s’était installé, c’était au niveau de la tenue de route.
Si l’on prend les faits, la Tesla Model S pèse près de deux tonnes et n’a pas été pensée comme voiture sportive. En prenant ces faits là, on s’attend à une voiture plus axée sur le confort et qui se prétendrait plutôt Mercedes classe S qu’Audi RS6. On se rend vite compte après une série de virages que malgré le confort intérieur, la Model S reste plantée dans les tournants et avec très peu de roulis. La transmission intégrale se fait ressentir à la manière du système « Quattro » de chez Audi, elle permet d’atteindre des chiffres considérés illégaux par certains dans les courbes.

 

Verdict?

La Tesla Model S est un véhicule impressionnant tout en se démarquant de la compétition qui fait rage entre les constructeurs, si on peut considérer qu’il y en a réellement une. S’ils sont leader dans leur segment, c’est pour de bonnes raisons!
Les critiques majeures qu’on pourrait lui accorder sont qu’elle reste une voiture peu accessible pour monsieur tout le monde vu son prix et l’omniprésence de l’électronique qui est quelque peu inquiétante… On se demande ce qu’il se passe à partir du moment où un des composants électrique décide de ne plus fonctionner. Faudra-t-il l’amener au garage de chez Tesla pour le moindre petit souci ? Quel sera le prix de chaque petite réparation ?

Cela peut parraître vieille école mais c’est rassurant de savoir qu’il est encore possible de réparer certaines choses soi-même sur une voiture. Dans la Tesla, à part le volant et les pédales il ne reste plus grand chose de manuel, même le couvercle de la prise de chargement s’ouvre via l’écran principal.
Cependant ce sont des détails, et Tesla continue de grandir et vient de lancer sa Model 3 qui est beaucoup plus abordable que sa grande sœur.

On vous en dira plus dès qu’on pourra mettre la main dessus ! Comptez sur nous!